Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les grenades font escale à Dubaï

La photo qui fait scandale permet d'établir que l'engin fait partie d'un stock vendu par Ruag aux Emirats arabes unis en 2003.

04 juil. 2012, 00:01
data_art_6188071.jpg

Une fois de plus, la Suisse doit constater que des armes vendues par ses soins sont réexportées et utilisées dans un pays en guerre. Après des précédents en 2005 au Maroc et l'an dernier en Libye, des grenades à main sont utilisées par l'Armée de libération syrienne (ALS) pour combattre le régime de Bachar al-Assad.

Une photo d'un de ces engins explosifs, prise par un reporter en Syrie et publiée par la "SonntagsZeitung", est suffisamment évocatrice pour établir que l'arme appartient à un stock de 225 000 grenades vendues par l'entreprise bernoise Ruag aux Emirats arabes unis en 2003, avons-nous appris de sources concordantes.

Le cliché a parlé

Sur la photographie que le journal dominical avance comme preuve, on distingue une main tenant une grenade de type "Offensive OHG92, SM 6-01 1". Cette inscription permet de déterminer le stock auquel appartient l'engin photographié, et de savoir par conséquent à qui...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias