Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les Etats bottent en touche

Les centrales à gaz plongent le Conseil des Etats «dans un certain désarroi». Ignorant comment régler leur cas dans l?arrêté d?application de la loi sur le CO2, les sénateurs ont décidé hier de renvoyer le dossier à leur commission.

14 mars 2007, 12:00

La question des centrales à gaz est le dernier point qui sépare les deux Chambres. Les deux conseils sont d?accord sur le fait que ces usines doivent compenser intégralement leurs émissions de CO2, mais la loi ne donne pas la base légale pour y contraindre toutes les centrales à cycles combinés alimentées au gaz, comme l?avait proposé le Conseil des Etats en première lecture.

Conscients du problème, les sénateurs n?ont pas accepté pour autant de se rallier à la version du National, qui prévoyait l?alternative entre la taxe et la compensation intégrale des émissions de gaz carbonique.

«Le calendrier devient très serré», a averti le conseiller fédéral Moritz Leuenberger. Le ministre de l?Environnement a toutefois assuré que ses services étaient prêts à accompagner le travail de la commission. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias