Les employés suisses sont moins pressés par le temps que leurs homologues européens

Selon des chiffres publiés par le site Eurostat, les employés suisses subissent moins la pression du temps que leurs homologues européens.
06 oct. 2020, 09:30
Seuls 5% des employés suisses se disent constamment pressés par le temps. (illustration)

Le site de la statistique européenne Eurostat a publié ce mardi des chiffres sur la pression du temps ressentie par les employés dans les différents pays du vieux continent. Et surprise: les Suisses sont les collaborateurs les moins pressés par le temps.

Seulement 5% des employés helvètes se disent être constamment sous la pression du temps, selon ces statistiques de 2019. Seule la Slovaquie peut se targuer d’avoir un pourcentage aussi bas. En comparaison, à Malte, plus d’un employé sur cinq se dit être toujours sous le stress d’une échéance.

 

 

Dans notre pays, un employé sur six dit souvent subir la pression du temps. Plus de 40% la subissent de temps à autre, alors que plus d’un tiers ne souffrent jamais d’un quelconque délai trop court.

Seuls les employés espagnols sont plus nombreux à ne jamais ressentir la pression du temps. Mais ils sont tout de même 10% à la subir constamment. 

par Marie Dorsaz