Les conditions d’habitation des enfants en Suisse varient selon le niveau de formation des parents

Les conditions d'habitation des enfants en Suisse varient fortement, surtout en fonction du niveau de formation et de la nationalité des parents, selon une étude de l'Office fédéral de la statistique.
10 oct. 2017, 18:19
Les enfants qui jouissent du plus grand confort sont ceux dont au moins l'un des parents dispose d'un diplôme d'une haute école ou d'une formation professionnelle supérieure. (illustration)

En Suisse, les enfants vivent pour moitié dans des appartements loués ou des maisons individuelles. Ils disposent chacun d'une surface habitable de 30 m2 en moyenne. Les disparités sont néanmoins importantes selon le niveau de formation et la nationalité des parents.

Les enfants qui jouissent du plus grand confort sont ceux dont au moins l'un des parents dispose d'un diplôme d'une haute école ou d'une formation professionnelle supérieure, selon une enquête publiée mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Pour ces jeunes, la surface habitable moyenne est de 33 m2. Dans 87% des cas, ils ont aussi leur propre chambre.

Les enfants dont l'un des parents dispose d'un diplôme du degré secondaire II (formation professionnelle ou maturité) peuvent pour leur part jouir d'un espace de 28 m2 en moyenne, et 79% d'entre eux ont leur propre chambre. Quant à ceux dont les parents n'ont pas de formation post-obligatoire, ils n'ont à leur disposition que 20 m2 en moyenne. Seule la moitié d'entre eux ont leur propre chambre.

Jeunes de moins de 25 ans

Les jeunes de cette catégorie sont 9% à vivre dans une maison individuelle, contre 48% pour des enfants dont au moins l'un des parents possède un diplôme d'une université ou d'une haute école. Dans cette catégorie, le taux de logements en propriété se monte à 61%, contre 51% pour les cas disposant d'un diplôme du degré secondaire II et 14% des cas sans formation post-obligatoire.

L'OFS a étudié les conditions de logement des jeunes de moins de 25 ans pour l'année 2015. Cette tranche d'âge constitue environ le quart de la population helvétique, soit 1,8 million de personnes.

Selon la nationalité

La nationalité des parents joue aussi un rôle significatif dans les conditions de logement des enfants, selon l'OFS: ceux de parents suisses disposent de quelque 33 m2, alors que les enfants d'un couple étranger ont en moyenne 25 m2 à disposition.

Quant au type de logement, les chiffres révèlent que la moitié des moins de 25 ans dont les géniteurs sont suisses vivent dans une maison individuelle. Cette proportion tombe à 16% pour les enfants de couples étrangers. Ces derniers ont 3,5 fois plus de chances d'habiter dans un immeuble d'au moins 20 appartements.