Les CFF tenus d'assainir des centaines de passages à niveau d'ici la fin de l'année

Les CFF ont jusqu'à la fin de l'année pour mettre aux normes des centaines de passages à niveau.

19 sept. 2014, 12:53
Le passage piéton où a eu lieu l'accident mortel.

Les entreprises ferroviaires doivent accélérer la cadence pour l'assainissement des passages à niveau. Ils ont jusqu'à la fin de l'année pour présenter auprès de l'autorité compétente des demandes complètes pour les centaines de passages à niveau qui n'ont pas encore été mis aux normes.

Le Conseil fédéral veut ainsi "maintenir la pression nécessaire pour faire avancer l'assainissement", écrit-il vendredi. Ces mesures doivent permettre d'augmenter le plus rapidement possible la sécurité ferroviaire.

Dès que les plans de suppression ou d'adaptation des passages à niveau auront été approuvés par la commune, le canton ou la Confédération, selon les cas, les différentes entreprises ferroviaires actives en Suisse disposeront d'une année pour faire les travaux.

De plus, des mesures transitoires doivent être mises en oeuvre en attendant les travaux définitifs pour les endroits qui sont particulièrement dangereux.

Happé par le train

Le dernier accident en date a eu lieu début août à Wolfenschiessen (NW). Un minibus de touristes israéliens a heurté un train sur un passage à niveau non gardé, faisant trois morts et cinq blessés.

Le délai pour faire ces transformations était échu en principe à la fin de l'année. Il n'a pas pu être tenu à cause de retards dus à des oppositions, des recours et le manque de personnel, remarque l'OFT.