Les automobilistes jouent le jeu

Les effets de la limitation de la vitesse a 80 km/h sur les routes sont discutés en Suisse alémanique. Des politiciens en appellent à la responsabilité individuelle Les automobilistes ont plutôt bien respecté ce week-end la limitation de vitesse à 80 km/h introduite samedi dans onze cantons alémaniques pour lutter contre les particules fines. Si tous les directeurs cantonaux de l'environnement veulent agir contre les particules fines, leurs avis divergent sur les effets du 80 km/h. Limiter la vitesse à 80 km/h pendant quelques jours ne sert pas à grand chose, estime le conseiller d'Etat saint-gallois et président de la conférence des directeurs de l'environnement Willy Haag.

06 févr. 2006, 12:00

Le trafic autoroutier ne produit qu'une faible partie des particules qui empoisonnent l'air ambiant, a-t-il relevé dans une interview parue samedi dans le «Tages-Anzeiger». Le politicien se méfie des décisions précipitées. Il est plus important d'inciter tout un chacun à se responsabiliser en édictant des recommandations, un avis partagé jusqu'ici par les cantons romands. Le conseiller d'Etat admet qu'on n'a pas assez agi sur le plan politique et il soutient le plan d'action de la Confédération.

Hanspeter Uster, le responsable de la sécurité de Zoug, canton qui le premier a ralenti vendredi le trafic autoroutier, préconise 20 autres mesures pour améliorer la situation. Mais on ne peut pas attendre que toutes soient faisables pour commencer, explique-t-il dans les colonnes de la «Neue Luzerner Zeitung».

Le président de la Confédération, Moritz Leuenberger, a demandé aux cantons de ne pas être trop légalistes dans l'application des mesures urgentes contre le smog hivernal. A plus long terme, il mise sur des transports publics et sur le transfert des marchandises sur le rail pour lutter efficacement contre la pollution de l'air.

Taux trop élevés

Même si la tendance est à la baisse, les taux restaient ce week-end bien au-dessus de la limite de 50 microgrammes par mètre cube dans 9 stations de mesure sur 13. / ats

Retour gratuit

L?action des CFF contre les particules fines a été couronnée de succès hier, particulièrement en Suisse alémanique. L?offre du voyage retour gratuit a augmenté globalement la fréquentation des trains de 10%. Les CFF ont doublé le nombre de voitures sur l?axe est-ouest. De plus, deux convois ont circulé en parallèle entre Zurich et Coire, Berne et Interlaken et en direction de Brigue. Tout le monde a ainsi pu trouver une place assise, a indiqué le porte-parole des CFF. Bâle a connu la plus forte affluence. La moitié des passagers ne savaient rien de l?action décidée à très court terme. / ats