Le Tribunal administratif fédéral autorise l'expulsion d'un Iranien qui a abusé de ses filles

Le Tribunal administratif fédéral autorise l'expulsion d'un Iranien qui a abusé de ses deux filles. Il prétend risquer la peine de mort dans son pays d'origine.

28 avr. 2015, 12:00
Le Tribunal administratif fédéral de St-Gall estime que les craintes de l'accusé sont infondées.

Coupable d'abus sur ses deux filles, un père de famille d'origine iranienne pourra être expulsé dans son pays malgré ses craintes d'y être condamné à mort. Le Tribunal administratif fédéral donne son feu vert à son renvoi après la révocation de son droit d'asile.

Il juge que ses appréhensions sont infondées. Le fait que de graves atteintes aux droits de l'homme soient commises en Iran ne suffit pas pour accepter l'existence d'une menace telle que le recourant ne puisse être expulsé dans son pays.

Dans son recours, ce père de famille avait expliqué qu'il risquait la peine de mort si ses deux filles venaient à déposer plainte pénale contre lui.

Aux yeux du TAF, rien ne laisse présager une telle démarche. Au contraire, les deux filles et leur mère avaient écrit une lettre dans laquelle elles demandaient toutes trois que le recourant ne soit pas expulsé de Suis