Le syndicat des pilotes Aeropers porte plainte contre Swiss qui a dénoncé la CCT

Le syndicat des pilotes Aeropers réagit fortement à la décision de Swiss de dénoncer leur convention collective de travail: il porte plainte contre la compagnie aérienne.

25 sept. 2014, 10:20
Le syndicat estime que seul un tribunal peut désormais défendre le droit de ses membres.

A la suite de la décision de Swiss de dénoncer à titre préventif la convention collective de travail (CCT 2011) avec ses pilotes pour fin novembre 2016, le syndicat Aeropers a décidé de porter plainte contre la compagnie aérienne. Selon l'association, le passage devant un tribunal est nécessaire pour défendre les droits de ses membres.

Pour justifier sa plainte, Aeropers relève plusieurs manquements au droit dans son communiqué diffusé jeudi, suite à une information du "Blick". Le syndicat met notamment en avant la violation de la loi sur la participation, l'entorse à la paix du travail et au devoir de fidélité, la violation de la préservation des droits et le manquement au devoir de négociation.

Un point de désaccord majeur avec la direction de la compagnie, aux mains du groupe allemand Lufthansa, est la protection de la marque Swiss et de la qualité suisse, note le syndicat. Selon lui, la marque Swiss est menacée si le management poursuit dans sa voie.

Swiss pas au courant

Le transporteur a dénoncé lundi à titre préventif la CCT 2011 pour fin novembre 2016. Il a motivé sa décision par "l'absence de résultats" avec Aeropers. Jusqu'à cette date, la convention existante demeure en vigueur.

Le constat vaut aussi pour l'engagement mutuel par rapport à la paix du travail, a précisé Swiss. Ce dernier se dit prêt à "reprendre des négociations ayant des chances de réussir".

Interrogée jeudi, la compagnie a déclaré avoir appris le dépôt de la plainte par les médias. Selon elle, cette décision n'est pas surprenante et est la suite des positions adoptées dernièrement par le comité d'Aeropers, ce qui a motivé la dénonciation de la CCT.