Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le procureur suppléant remet sa démission

Le suppléant du procureur de la Confédération, Michel-André Fels, quitte sa fonction avec effet immédiat. Agé de 47 ans, celui qui a assuré durant près d'un an le remplacement de Valentin Roschacher restera toutefois au sein du Ministère public de la Confédération (MPC). Michel-André Fels a pris cette décision uniquement dans l'intérêt du MPC et de la poursuite pénale, a indiqué hier le MPC dans un bref communiqué. Le danger existe que la discussion sur ce qu'on a appelé le document du banquier Holenweger complique la tâche du MPC et affecte sa crédibilité, ajoute le texte.

07 déc. 2007, 12:00

Par sa démission, Michel-André Fels veut assurer la capacité d'agir du MPC, précise ce dernier. Il était aux premières loges, puisqu'il a dirigé le MPC entre juillet 2006 et août 2007. Michel-André Fels a notamment été critiqué pour avoir transmis à la sous-commission de gestion du Conseil national des documents du banquier allemand dans le cadre de l'affaire Blocher-Roschacher. Surprise par ce renoncement, la présidente démissionnaire de cette sous-commission, la démocrate-chrétienne saint-galloise Lucrezia Meier-Schatz, juge problématique qu'on puisse ainsi «déplacer ou débouter des personnes qui peuvent nous informer», a-t-elle affirmé dans le cadre de l'émission «Forum» de la Radio Suisse romande. Elle s'inquiète de ne pouvoir protéger de tels informateurs.

Désormais, Michel-André Fels va rentrer dans le rang, abandonnant son poste dans l'équipe dirigeante du MPC. Il conserve en revanche la tête de la division de l'entraide judiciaire internationale. Dans son communiqué, le MPC remercie le démissionnaire, notamment pour sa disponibilité à prendre la succession ad interim de Valentin Roschacher.

Michel-André Fels était entré au Ministère public de la Confédération en 2001 comme procureur. Sa nomination comme suppléant du procureur général, en juillet 2004, s'était faite d'entente avec Christoph Blocher. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias