Réservé aux abonnés

Le procureur se retrouve en sursis

La commission judiciaire recommande au Parlement de ne pas réélire Michael Lauber dans ses fonctions.
05 sept. 2019, 00:01
DATA_ART_13053326

Michael Lauber n’est plus l’homme de la situation. C’est ce qu’a estimé, hier, une majorité de la commission judiciaire, qui recommande au Parlement de ne pas réélire, le 25 septembre prochain, le procureur général de la Confédération pour un nouveau mandat de quatre ans. C’est un nouveau tournant, peut-être décisif, dans cette affaire qui défraye la chronique depuis bientôt un an.

Le procureur s’est englué dans les affaires de corruption secouant la Fédération internationale de football (Fifa), en rencontrant à deux ou trois reprises, il y a trois ans – il ne se souvient plus de la t...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois