Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le PLR ne se joint pas à l’UDC

Une courte majorité des délégués libéraux-radicaux ont approuvé le paquet de mesures de justesse, samedi.

06 mars 2017, 00:17
Die Nationalraete Peter Schilliger, LU, Jacques Bourgeois, FR, Christian Luescher, GE, Christian Wasserfallen, BE, und Benoit Genecand, GE,  von links, diskutieren an einem Podium an der Delegiertenversammlung der FDP. Die Liberalen, am Samstag, 4. Maerz 2017, in Fribourg. (KEYSTONE/Peter Schneider) SCHWEIZ DELEGIERTENVERSAMMLUNG FDP

Tout s’est joué à 12 voix sur plus de 340. Samedi, l’assemblée des délégués du PLR a décidé de soutenir la stratégie énergétique 2050, soumise au peuple le 21 mai. De quoi soulager la ministre de l’énergie, Doris Leuthard, le PDC et la gauche.

L’UDC reste l’unique parti gouvernemental à s’opposer à ce paquet de mesures, dont le but est de modifier l’approvisionnement du pays, en soutenant les énergies renouvelables et hydrauliques tout en bannissant la construction de nouvelles centrales nucléaires. Le parti référendaire a tout de même l’appui des jeunes libéraux radicaux, ainsi que celui de plusieurs organisations (dont Swissmem et la Société suisse des entrepreneurs).

Le parti libéral radical était lui-même fortement divisé et le suspens était entier samedi au centre de congrès Forum Fribourg. La salle qui réunissait les délégués était en ébullition, alors que les orateurs se succédaient pour louer ou fustiger ce projet adopté par...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias