Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le plan des CFF contesté au Tessin

Les opposants au site de Castione, choisi pour les futurs ateliers les «plus modernes d’Europe», sont toujours plus nombreux.

27 août 2018, 00:01
Ein Arbeiter der SBB-Cargo-Fabrik in Bellinzona bei Schweissarbeiten an einer Lokomotive, am Freitag, 03. Februar 2017. (KEYSTONE/Ti-Press/Gabriele Putzu) SCHWEIZ SBB WERKSTAETTEN BELLINZONA

Le front contre le site choisi par les CFF pour construire leurs futurs ateliers s’élargit au Tessin. Fin 2017, les CFF, le canton et la Ville de Bellinzone s’entendaient sur un projet de 320 millions de francs permettant la création des ateliers parmi les «plus modernes d’Europe» au Tessin, d’ici 2026. Début juin, un site de la commune de Arbedo-Castione, à l’est du canton, a été retenu pour leur construction. Mais cette localisation est loin de faire consensus. Pour l’heure, les CFF disent n’avoir pas de plan de rechange.

Plusieurs oppositions ont été déposées auprès de l’Office fédéral des transports. Parmi les contestataires, on compte les associations de l’environnement WWF, Pro Natura et Ficedula, ainsi que l’Union des paysans tessinois (UPT). «L’option Castione entraînerait l’expropriation de terrains agricoles correspondant à près de 80 000 mètres carrés», relève Sem Genini, secrétaire général de l’UPT, ajoutant qu’il s’agit de surcroît de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias