Le PBD pour le contre-projet, Le PS contre les baillis des temps modernes

30 oct. 2010, 15:29

Les partis socialistes et bourgeois-démocrate tenaient simultanément leurs congrès ce week-end. A Lausanne pour le PS, à Wallisellen (ZH) pour le PBD.

Les socialistes et leur président Christian Levrat ont dénoncé un nouveau féodalisme suisse, avec les partis bourgeois comme nouveaux baillis. En substance, 3% des citoyens concentrent autant de richesses que tout le reste de la population.

Le congrès a également vu l'aboutissement de la récolte de signature pour l'initiative des Jeunes socialistes sur les plafonds salariaux (initiative dite du 1:12). Un nouvelle réunion est par ailleurs agendé au 11 novembre prochain pour discuter de la participation socialiste au gouvernement.

Le congrès a aussi été l'occasion de rappeler les mots d'ordre pour les prochaines votations, à savoir un double non à l'initiative sur le renvoi des étrangers criminels et une acceptation de leur propre initiative pour des impôts plus égalitaires.

Du côté du PBD, le président Hans Grundner s'est préoccupé de la politique spectacle et de la peur que jouent selon lui les politiciens des deux pôles politiques.

Les débats ont également tourné autour des prochaines votations, où le parti s'est prononcé pour le contre-projet à l'initiative UDC, jugée pas assez complète, et contre l'initiative socialiste. /mah-ats