Le parti socialiste pour l'adhésion à l'Union européenne et contre l'armée

31 oct. 2010, 13:24

Le PS s'est prononcé pour le lancement rapide de négociations d'adhésion avec l'Union européenne (UE). Les avantages l'emportent nettement sur les désavantages, ont estimé les délégués du parti réunis aujourd'hui à Lausanne.

Les tentatives visant à formuler de manière plus prudente la position du PS vis-à-vis de l'UE ont échoué. La proposition de lancer des négociations immédiates a elle aussi été écartée.

L'assemblée a largement suivi la proposition du comité directeur, par ailleurs réélu ce matin, de lancer des négociations rapides, à condition que l'adhésion soit liée à une série de réformes sur le plan de la politique intérieure.

L'Europe n'est pas sans failles, certains socialistes ont même parler de suicide politique, mais elle a une meilleure politique sociale. Il faut adhérer, a relevé Claudio Marti du PS Bâle. Le PS essaie d'agir, même s'il n'a pas la majorité du peuple, a déclaré Jacqueline Fehr au nom du comité directeur.

Les camarades ont par ailleurs décidé d'inscrire dans le programme du parti le droit de vote et d'éligibilité à 16 ans. Ils ont aussi approuvé la possibilité de lancer des initiatives en matière de politique extérieure, qui figurera dans le programme du parti.

L'armée a aussi été discutée, et... les socialistes n'en veulent plus! Ils ont inscrit dans leur programme la suppression de l'armée comme but. Ils soutiendront d'ailleurs le GSsA dans sa lutte contre le service obligatoire./ats