Le Neuchâtelois Fabien Fivaz à la tête d’une commission du Conseil national

Le Vert neuchâtelois Fabien Fivaz a pris la présidence de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national. Il y dirigera les débats durant les deux prochaines années.
14 janv. 2022, 16:20
/ Màj. il y a 5 jours
Le Chaux-de-Fonnier Fabien Fivaz (debout) a accédé à la présidence d'une importante commission du Conseil national.

Un Neuchâtelois qui accède à la présidence d’une commission du Parlement fédéral, c’est suffisamment rare pour être souligné. A l’occasion des rocades de mi-législature, l’écologiste Fabien Fivaz a pris la tête de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national.

Le Chaux-de-Fonnier, auparavant vice-président de ladite commission, y dirigera les débats au cours des deux prochaines années. Avec un dossier prioritaire à l’ordre du jour: les relations avec l’Union européenne dans le domaine de la recherche et l’innovation.

Recherche en difficulté

En effet, depuis l’éviction de la Suisse du programme européen Horizon 21-27, «l'impact sur la recherche suisse est immense», déplore Fabien Fivaz. «Il s’agira donc de faire pression sur le Conseil fédéral pour qu’il reprenne au plus vite les négociations avec l’Union européenne. Mais aussi de renforcer les groupes de recherche en Suisse en cas de non-association durable.»

L’un des objectifs de la commission sera d’éviter la fuite des chercheuses et chercheurs, ainsi que des PME qui profitent des programmes européens. La commission aura «une discussion approfondie» sur ces aspects le 27 janvier, annonce l’élu écologiste.

De l’argent pour les crèches

Parmi les autres dossiers prioritaires figure l’harmonisation de l’accueil extra-familial dans les cantons. La commission a validé une initiative parlementaire proposant d’instaurer un financement durable des nouvelles places de crèches et de parascolaires. «Les objectifs sont de réduire les frais de garde à charge des parents à travers un soutien fédéral, mais aussi de continuer à soutenir les cantons pour la création de places.»

La commission se penchera également sur la définition d’une nouvelle politique culturelle pour la Confédération. Elle traitera aussi de propositions en faveur de l’égalité des sexes, issues de la session des femmes.

Président pour sa première législature

«Je remercie mon groupe pour sa confiance, en me permettant de présider une commission au cours de ma première législature», commente le biologiste, qui a quitté fin décembre son poste à temps partiel au Centre suisse de cartographie de la faune.

A la mi-législature, le sénateur neuchâtelois Philippe Bauer (PLR) a accédé, quant à lui, à la vice-présidence de la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats. Il préside aussi deux commissions de rédaction.

Depuis 1999, sept parlementaires neuchâtelois ont présidé des commissions sous la coupole fédérale: Claude Frey, Didier Berberat, Jean Studer, Yvan Perrin, Raphaël Comte, Philippe Bauer et, désormais, Fabien Fivaz.

par Virginie Giroud