Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le «géant vert» dresse son propre bilan de l’ère Brélaz

Véritable figure politique, le syndic de Lausanne quittera l’exécutif en juin.

15 févr. 2016, 01:03
50 ans de presence de Philip Morris a Serrieres. Ici le syndic de Lausanne Daniel Brelaz



NEUCHATEL 11 09 2014

Photo: Christian Galley ECONOMIE

Les élections municipales du 28 février marquent la fin du règne du Vert Daniel Brélaz, 66 ans, après 26 ans passés à l’exécutif de Lausanne.

A la fin de sa sixième législature en juin, il aura passé douze ans à la tête des Services industriels et pas loin de 15 ans comme syndic. Ce long engagement municipal a commencé en 1990, juste après la chute du Mur de Berlin et la perte par les radicaux de la majorité en ville de Lausanne. En 2001, son élection à la tête de la ville à la faveur d’un affaiblissement du PS est historique. Pour la première fois, un écologiste devient syndic lors d’une élection directe dans une ville suisse.

A la tête des Finances, le mathématicien à la mémoire d’éléphant s’attelle au redressement de la situation budgétaire de la ville et à l’assainissement de la caisse de pension. Son taux de couverture...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias