Le Fribourgeois Jacques Bourgeois va quitter la direction de l’Union suisse des paysans

Directeur de l’Union suisse des paysans depuis 17 ans, le Fribourgeois Jacques Bourgeois va quitter son poste au printemps prochain. Une solution interne est recherchée pour le remplacer.

21 nov. 2019, 13:28
Jacques Bourgeois continuera à s'engager pour la défense des paysans sur les bancs du Parlement (archives).

Le directeur de l’Union suisse des paysans (USP), Jacques Bourgeois, démissionne. En poste depuis 2002, le conseiller national (PLR/FR) a informé jeudi l’assemblée des délégués de son départ pour la fin mars 2020.

M. Bourgeois, 61 ans, a avancé des raisons d’âge pour expliquer sa décision. «Nous devons garantir la continuité de la fédération pour qu’elle reste forte», a-t-il déclaré devant les médias à Berne. Il laisse sa place à une personne plus jeune.

 

 

L’USP se penchera sur sa succession en décembre. Une solution interne est privilégiée, a précisé Markus Ritter, président de la fédération. Elle sera communiquée en décembre et soumise aux délégués en février.

Départ du vice-président

Conseiller national depuis 2007, M. Bourgeois entend toujours continuer de défendre les intérêts du secteur agricole indigène à la Chambre du peuple. L’élu PLR est membre de l’USP depuis 22 ans.

Outre Jacques Bourgeois, l’USP a également annoncé le départ de son vice-président, Hans Frei, prévu l’année prochaine. «Nous avons la chance de pouvoir faire la transition par étapes», a ajouté M. Ritter.

Les délégués ont par ailleurs élu Anne Challandes au poste de vice-présidente. Mme Challandes préside depuis avril l’Union suisses des paysannes et des femmes rurales.