Le cap des mille cas de grippe porcine a été dépassé

Plus de mille cas de grippe porcine dans le monde ont été recensés jusqu'à hier. L'OMS n'a toutefois pas décrété le passage à la phase 6 correspondant à une pandémie. Le Mexique, foyer de la maladie, a constaté un ralentissement de l'épidémie.
05 mai 2009, 04:15

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénombré 1025 cas de grippe A /H1N1 confirmés en laboratoires dans 20 pays jusqu'à hier soir, a indiqué son numéro deux Keiji Fukuda. Vingt-six personnes sont mortes, 25 au Mexique et une aux Etats-Unis.

La plupart des cas en dehors de l'Amérique du Nord et du Mexique restent liés à des infections contractées par des voyageurs, a précisé Keiji Fukuda. Le passage à la phase 6 n'est toutefois pas encore d'actualité. Pour cela, il faudrait une transmission interhumaine directe et soutenue dans plus de deux régions, a rappelé le haut responsable de l'OMS.

Au Mexique, pays où est apparu le virus, les autorités ont annoncé avec prudence le déclin de l'épidémie et la réouverture prochaine des commerces. Dans un entretien télévisé dimanche soir, le chef de l'Etat Felipe Calderon a annoncé que le pays était sur le point de «surmonter» l'épidémie, félicitant les autorités pour avoir géré «rapidement et correctement» la crise. Les restaurants et cafétérias vont rouvrir demain et les musées jeudi à Mexico, la capitale, une mégalopole de 20 millions d'habitants, qui tournait au ralenti afin d'éviter la propagation du virus. Ces mesures de restriction ont représenté chaque jour un manque à gagner de 100 millions de dollars pour les secteurs hôtelier et de la restauration de Mexico, mettant en péril 450 000 emplois.

La Russie a étendu l'interdiction d'importation de viande en raison de la grippe porcine aux produits provenant d'Espagne, du Canada et de la Caroline du Sud.

Les autorités égyptiennes ont poursuivi hier l'abattage du cheptel porcin, malgré les affrontements la veille au Caire entre des policiers et des éleveurs - des chrétiens coptes - qui réclament des indemnisations.

Par ailleurs, le grand rabbin sépharade d'Israël a appelé hier à un jour de jeûne et de prière pour lutter contre la propagation de la grippe porcine dans l'Etat hébreu. Israël a confirmé dimanche un quatrième cas de grippe porcine sur son territoire.

«Nous invitons quiconque le peut à jeûner jeudi et à dire de nombreuses prières», écrit le rabbin Shlomo Amar dans une lettre. «Chacun a le devoir d'examiner sa conduite et de revenir à Dieu de tout son cœur et d'étudier la Torah et ensuite Dieu nous pardonnera», a-t-il ajouté. /ats-afp-reuters

Une recrue hospitalisée à Fribourg

Près de 250 recrues et membres du personnel de la caserne de la Poya à Fribourg ont été mis en quarantaine en raison d'un cas suspect de grippe A /H1N1. Il s'agit d'une recrue de 21 ans qui a été hospitalisée dans la nuit de dimanche à hier.

Le jeune homme, qui a eu des contacts avec une personne d'origine mexicaine présentant les symptômes de la grippe, souffre de fièvre, de frissons et de maux de tête depuis plusieurs jours. Un test permettra probablement d'ici à demain de déterminer s'il souffre du virus A /H1N1, a indiqué hier la direction fribourgeoise de la santé. Un frottis a été envoyé au laboratoire de virologie du Centre national de l'influenza à Genève. Le jeune homme a été placé en isolement à l'Hôpital cantonal de Fribourg; il est sous traitement de Tamiflu. Il va actuellement mieux et ses symptômes sont en voie de régression. Une personne qui partage la même chambre et qui présente également des symptômes a été, par mesure de précaution, placée en isolement.

Le nombre de cas suspects en Suisse en cours d'examen se monte désormais à 20, cas fribourgeois inclus. Ils se trouvent dans les cantons de Fribourg, Vaud, Zurich, Berne, Saint-Gall, Argovie et des Grisons. Depuis le début de l'alerte, 44 autres cas suspects se sont révélés négatifs. /ats