Réservé aux abonnés

Le califat de l'Etat islamique frappé dans son fief syrien

Bombardés par les Etats-Unis, les djihadistes sont cachés parmi la population, leur armement étant enterré.

24 sept. 2014, 00:01
data_art_8416064.jpg

Treize mois après avoir renoncé à frapper le régime de Bachar el-Assad, les avions de combat américains ont bombardé, tôt hier, les ennemis de ce dernier, devenus également ceux de Washington: les djihadistes de l'Etat islamique (EI), mais aussi d'autres groupes ultraradicaux comme Khorasan, formé de vétérans d'al-Qaida. Et pour la première fois, l'aviation de plusieurs pays arabes a participé à des raids en Syrie. Après l'Irak, le front antidjihadiste s'élargit donc, mais la formation terroriste est loin d'avoir dit son dernier mot.

Outre des avions de chasse, l'opération de la coalition a ét...