Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Lausanne: 250 personnes à la marche blanche en mémoire de Marie

La marche blanche organisée lundi à Lausanne en mémoire de Marie a été suivie par plus de 250 personnes. Des fleurs et des photos ont été déposées au Tribunal des mesures de contraintes à Renens.

20 mai 2013, 17:38
Les manifestants sont partis peu avant 15 heures du palais de justice de Montbenon.

Plus de 250 personnes ont participé lundi après-midi à Lausanne à une marche blanche en mémoire de Marie. Ils ont déposé fleurs et photos devant le tribunal qui avait remis son meurtrier aux arrêts domiciliaires.

La marche était organisée par une mère de famille, "pour que la justice bouge" et pour marquer son soutien aux parents et aux proches de la victime. "Marie ne méritait pas de mourir. Elle serait encore vivante si la justice n'avait pas libéré" son assassin, a ajouté l'organisatrice.

Les manifestants sont partis peu avant 15 heures du palais de justice de Montbenon. Arborant des photos de la jeune femme en tête de cortège, ils se sont ensuite dirigés vers le Tribunal des mesures de contrainte et d'application des peines, situé à Renens.

Hommage silencieux

Arrivés après 45 minutes de marche, les participants ont déposé les portraits de Marie devant le bâtiment, avec des fleurs et des bougies disposées en forme de coeur. Ils ont ensuite formé un grand coeur en se tenant la main et se sont recueillis silencieusement plusieurs minutes avant de se disperser.

La jeune femme de 19 ans a été enlevée à Payerne (VD) le 13 mai par un homme de la région, âgé de 36 ans. Condamné en 1998 à 20 ans de prison pour l'enlèvement, le viol et le meurtre de son ex-amie, il avait été remis en arrêts domiciliaires en janvier. Marie a été retrouvée morte tôt mercredi, dans une forêt près de Châtonnaye (FR).

Le Tribunal cantonal vaudois a désigné vendredi un expert chargé de faire la lumière sur les dysfonctionnements du système judiciaire dans cette affaire. Procureur général du canton de Soleure jusqu'à la fin du mois, Félix Bänziger doit rendre ses conclusions avant l'été.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias