Réservé aux abonnés

L’attente en Suisse autour du Dieselgate

Un procès s’est ouvert hier en Allemagne contre le constructeur Volkswagen dans l’affaire des moteurs trafiqués.
01 oct. 2019, 00:01
DATA_ART_13103456

C’est un procès retentissant qui s’est ouvert hier à Brunswick, en Allemagne. Volkswagen (VW) fait face à une plainte déposée par l’Association allemande de protection des consommateurs au nom de 430 000 propriétaires de voitures de cette marque. En cause: des logiciels trafiqués qui minimisent l’impact environnemental des moteurs. Ce «dieselgate» a des répercussions jusqu’en Suisse, puisqu’on estime à 175 000 les personnes concernées. Plusieurs procédures sont en cours. Marine Stücklin, juriste à la Fédération romande des consommateurs (FRC) et responsable du dossier VW, d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois