Réservé aux abonnés

L’atome mis au tombeau

Le vendredi 20 décembre, à 12h30, la directrice de BKW Suzanne Thoma (57 ans) fera débrancher la centrale de Mühleberg (BE), après 47 ans d’exploitation. Une première.
14 sept. 2019, 00:01
ARCHIV --- ZU DEN MELDUNGEN ZUM AKW MUEHLEBERG STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG --- Das Kernkraftwerk Muehleberg im Kanton Bern, aufgenommen am 9. Juni 2011. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella) SCHWEIZ ATOMKRAFTWERK MUEHLEBERG

Au moment où l’on se parle, la centrale nucléaire de Mühleberg (CNM) a moins de 100 jours à vivre. Comment vivez-vous ce compte à rebours?

Je me sens très confiante. Le projet a été très bien préparé depuis six ans. Mais le débranchement, le vendredi 20 décembre à 12h30, sera un moment particulier. C’est un jour historique pour l’entreprise. Historique pour la Suisse? Je pense que c’est un peu exagéré.

Le 20 décembre 2019 sera-t-il un jour de fête ou de deuil?

Je ne presserai pas moi-même les deux boutons qui vont stopper le réacteur. Il n’y aura pas de spectacle, mais ce sera un moment empreint ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois