Réservé aux abonnés

La Turquie plonge dans l'instabilité

Comment Recep Tayyip Erdogan digérera-t-il son échec?
07 août 2015, 15:30
data_art_9192722.jpg

La Turquie est entrée hier en période de turbulences au lendemain du cuisant revers essuyé aux élections législatives par le parti du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan. Ce dernier voit s'estomper ses ambitions de présidentialisation des institutions.

Au terme d'un scrutin transformé en plébiscite autour de son fondateur, son Parti de la justice et du développement (AKP) a perdu dimanche la majorité absolue qu'il détenait depuis treize ans au parlement. Cette issue le contraint pour la première fois à former un gouvernement de coalition ou minoritaire.

Dès hier matin, les march...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois