Réservé aux abonnés

La transparence oui, mais à petite dose

Le Conseil des Etats oppose un contre-projet à l’initiative «Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique», en relevant les seuils d’annonce des dons.

17 déc. 2019, 00:01
Jeunes socialistes, devant le café des Arcades, auteurs de l'initiative réclamant la transparence du financement des partis politiques, mise en votation et acceptée ce dimanche. 
à dr. Sami Lamhangar, coprésident de la Jeunesse socialiste fribourgeoise (JSF) .
Photo Lib / Charly Rappo, Fribourg, 04.03.2018 Jeunes socialistes

L’acceptation, il y a un an et demi, de deux initiatives populaires cantonales sur le financement politique, à Fribourg et Schwyz, a résonné comme un coup de tonnerre dans le ciel helvétique, où le secret a le rang de culte. Cela a, en tout cas, convaincu le Parlement de ne pas prendre à la légère l’initiative populaire «Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique». Et hier, le Conseil des Etats lui a opposé, par 29 voix contre 13, un contre-projet indirect et recommandé le rejet de l’initiative par 32 voix contre 12.

L’initiative veut contraindre les partis à communiquer ...