Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La Suisse tourne le dos au nucléaire

26 mai 2011, 11:06

?C'est un jour historique.? L'expression est de la ministre de l'Energie, Doris Leuthard, longtemps soup?onn?e de marcher au nucl?aire. Le Conseil f?d?ral a pourtant opt? hier pour l'abandon progressif de l'atome. Et ? lire le communiqu? dithyrambique de son parti, le PDC, c'est bien Doris Leuthard qui a fait pencher la balance en s'alliant aux trois autres femmes du Conseil f?d?ral. Une information que l'int?ress?e s'est cependant refus?e ? confrmer.

La Suisse sortira du nucl?aire, mais quand?

Le communiqu? remis hier ? la presse affirme que les cinq centrales actuelles seront mises hors service une fois qu'elles auront atteint l'?ge de 50 ans. En conf?rence de presse, toutefois, Doris Leuthard s'est montr?e plus ?vasive, laissant entendre que la dur?e de vie des centrales pourrait aller jusqu'? 60 ans. ?Tant que la s?curit? est garantie, elles resteront en activit?.? C'est le cas aujourd'hui, raison pour laquelle le Conseil f?d?ral ?ne voit aucune raison de d?cr?ter un arr?t anticip? des installations?. Les Verts et le Parti socialiste r?clament, eux, la fermeture imm?diate de Beznau I et de M?hleberg.

Pourquoi sortir du nucl?aire?

Apr?s la catastrophe de Fukushima, l'appr?ciation du risque d'accident nucl?aire a ?t? revue ? la hausse, explique Doris Leuthard. Par ailleurs, l'?nergie nucl?aire, tr?s bon march? jusque-l?, ?a rench?ri en raison des investissements effectu?s pour la s?curit?. Dans le m?me temps, les ?nergies renouvelables sont devenues nettement plus concurrentielles. ?La tendance est l?. Mais le Conseil f?d?ral devait donner un signal clair pour que les investisseurs s'engagent.?

Comment remplacer le nucl?aire?

Les centrales nucl?aires fournissent aujourd'hui 39% de l'?lectricit? consomm?e en Suisse. Pour compenser le manque ? venir, le Conseil f?d?ral table sur les ?conomies d'?nergie. Il veut aussi d?velopper l'hydraulique (la marge n'est pas ?norme) et des ?nergies renouvelables, qui pr?sentent un gros potentiel. Le recours ? des centrales ? gaz s'av?rera sans doute n?cessaire, ?m?me si ce n'est pas notre solution de pr?dilection? en raison des ?missions de CO2. Restent les importations d'?lectricit?. Avec le risque qu'elle soit d'origine nucl?aire.

Que va co?ter la sortie du nucl?aire?

?La sortie du nucl?aire a un prix. Mais ? terme, elle s'av?rera payante?, promet Doris Leuthard. D'apr?s de premi?res approximations, les investissements n?cessaires atteignent 0,4 ? 0,7% du produit int?rieur brut, soit entre deux et quatre milliards de francs. La facture d'?lectricit? pour les priv?s risque quant ? elle d'augmenter de 10 ? 15.

Pour financer la sortie du nucl?aire, le Conseil f?d?ral va ?tudier la piste d'une redevance d'incitation ? consommer moins d'?lectricit?, et celle d'un ?centime ?nerg?tique?, ? l'image du centime climatique pr?lev? sur l'essence.

Quel impact sur la qualit? de vie?

?Il faut ?conomiser l'?nergie, mais nous ne voulons pas que ?a se fasse aux d?pens de la qualit? de vie?, assure Doris Leuthard. La ministre PDC mise beaucoup sur les appareils et les b?timents intelligents; elle veut aussi inciter les m?nages ? consommer moins, et les producteurs ? vendre moins de courant, via un syst?me de bonus.

Que va-t-il se passer maintenant?

Le Parlement d?battra de la nouvelle strat?gie ?nerg?tique lors de sa session de juin. S'il suit le Conseil f?d?ral, celui-ci ancrera alors la sortie progressive du nucl?aire dans la loi. Le peuple aura son mot ? dire.

Forte r?sistance annonc?e

La sortie du nucl?aire va n?anmoins se heurter ? une forte r?sistance. Economiesuisse parle ainsi d'une d?cision ?pr?cipit?e qui rel?ve de calculs ?lectoraux?. L'UDC pr?dit des hausses de prix ?massives? de l'?lectricit? pour les entreprises et les m?nages priv?s. Le Parti lib?ral-radical, lui, aurait voulu un moratoire de 10 ans avant toute d?cision d?finitive.

Quant aux producteurs d'?lectricit?, ils sont ?videmment d??us. L'Association des entreprises ?lectriques suisses juge ?infond?e? la d?cision de sortir du nucl?aire, alors que pour Axpo, elle menace l'approvisionnement ?nerg?tique de la Suisse. Enfin, les cantons sont divis?s entre les propri?taires de centrales et les autres, admet le conseiller d'Etat fribourgeois Beat Vonlanthen, pr?sident de la Conf?rence des directeurs cantonaux de l'?nergie. Qui, ? titre personnel, estime que le Conseil f?d?ral ?va dans la bonne direction?.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias