Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La Suisse invite le ministre des finances italien

Suite au G20, Eveline Widmer-Schlumpf a invité son homologue Fabrizio Saccomanni en Suisse, afin d'avancer dans les relations entre la Suisse et l'Italie sur la question fiscale.

20 juil. 2013, 18:56
Eveline Widmer-Schlumpf a invité le ministre des finances italien Fabrizio Saccomanni.

Fabrizio Saccomanni s'est déjà déclaré d'accord pour reprendre les discussions là où elles avaient été interrompues, alors que Mario Monti était encore premier ministre, a assuré la conseillère fédérale. Des rencontres auraient déjà eu lieu entre les deux pays à propos des points techniques.

Le torchon brûle entre la Suisse et l'Italie depuis deux ans à propos de l'imposition des capitaux de contribuables italiens déposés dans des banques helvétiques. A cela s'ajoute le problème de l'imposition des frontaliers. Le Conseil d'Etat tessinois avait bloqué en 2011 la moitié des impôts à la source des frontaliers italiens dus à Rome.

Discussions bilatérales

Eveline Widmer-Schlumpf a également fixé une rencontre avec le ministre des finances français, Pierre Moscovici. Ce dernier s'est montré surpris par les fortes réactions en Suisse romande qu'a suscité la signature de la Convention de double imposition, selon la conseillère fédérale. Grâce à cet accord, la France pourra imposer les biens, dont les propriétaires ont résidé en Suisse et qui y possèdent de l'immobilier.

Lors de la rencontre des ministres, Eveline Widmer-Schlumpf a également pu s'entretenir brièvement avec le ministre des finances Wolfgang Schäuble, son homologue américain Jack Lew, ainsi que des membres des gouvernements australiens et indiens.

En s'approchant de l'Australie, la Suisse tente de s'assurer à nouveau une place d'invité lors de la prochaine rencontre du G20. Cette année, elle a en effet pu participer grâce à l'invitation de la Russie. En 2014, l'Australie occupera de la présidence du G20.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias