Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La Suisse croule sous les patates

22 oct. 2011, 09:46

A côté de montagnes de beurre et d'un océan de lait, la Suisse croule sous un excédent de pommes de terre dont personne ne veut. Le surplus de la récolte de cet automne pourrait atteindre 50 000 tonnes. Ces tubercules serviront en partie de nourriture pour animaux.

Président de l'Union suisse des producteurs de pomme de terre (USPPT), Ruedi Fischer se dit surpris de cette importante récolte. Au printemps, avec la sécheresse, le pronostic n'était pas aussi rose.

Les pluies de début juin ont profité aux pommes de terre. Si bien que la récolte devrait dépasser de loin celle de l'année dernière. Selon l'USPPT, elle devrait atteindre 470 000 tonnes, au lieu des 420 000 prévues.

Cela ne signifie pas pour autant que le prix des patates pourrait baisser. Les producteurs de pommes de terre contrôlent leur marché de façon rigoureuse: lorsque le contingent prédéfini est atteint, le surplus n'est pas mis en vente.

L'excédent de pommes de terre viendra enrichir l'alimentation du bétail, vaches et cochons en particulier. Les flocons ne sont, eux, plus produits avec les surplus car la Confédération ne soutient plus cette mise en valeur du tubercule.

Une partie du surplus sert à produire du courant via la coopérative Oekostrom Schweiz, qui gère cet excédent de pommes de terre pour ses membres. Son porte-parole Stefan Theiler explique qu'environ 200 tonnes devraient être traitées. Toutefois, le tubercule n'est pas intéressant comme source d'énergie. Comme il contient 85% d'eau, il est d'un rendement médiocre. En outre, il n'existe pas de recette pour éliminer les déchets, condition nécessaire à l'exploitation économique d'une installation de biogaz. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias