La sportive suisse du siècle n'a rien perdu de sa passion

Le ski hier, le ski toujours. Vreni Schneider, qui fut élue «sportive suisse du siècle» il y a dix ans dirige aujourd'hui sa propre école de ski et de snowboard chez elle, à Elm. Elle est surtout une mère de famille comblée par la vie.
03 févr. 2010, 13:31

?Vous ?tes bien Vreni Schneider, c'est bien vous?? Sur la terrasse d'un des caf?s du Seedamm-Center, o? elle nous a donn? rendez-vous, ? Pf?ffikon (SZ), elle ne passe pas inaper?ue. Quinze ans apr?s son retrait de la comp?tition, Vreni Schneider est rest?e ?Gold Vreni? dans le c?ur des Suisses. Les passants la regardent, s'interrogent. Et n'h?sitent pas ? couper notre entretien. Elle r?pond toujours avec amabilit?, un grand sourire, un naturel qui ont contribu? ? sa popularit?.

Au m?me titre que son palmar?s, in?gal? dans l'histoire du ski f?minin helv?tique: trois titres olympiques (g?ant et slalom en 1988 ? Calgary, slalom en 1994 ? Lillehammer), trois titres mondiaux (g?ant en 1987 ? Crans-Montana et en 1989 ? Vail, slalom en 1991 ? Saalbach), trois victoires au classement g?n?ral de la Coupe du monde (1989, 1994 et 1995) et 55 victoires en Coupe du monde. Sacr?e championne que celle-l?!

?Oui, mais c'est malheureusement du pass?, coupe-t-elle. ?Aujourd'hui, j'ai de s?rieux probl?mes avec mes genoux, j'ai mal au dos, je ne fais presque plus de sport, mis ? part les cours que je donne dans mon ?cole de ski. L'h?ritage de la haute comp?tition, sans doute. Ich bin total Mamma (r?d: ?Je suis une maman ? 100%?).?

Une maman de 45 ans heureuse et fi?re de sa famille, fond?e en ao?t 1999 avec son mari, Marcel. Florian, bient?t 6 ans, et Flavio, 4 ans, sont ses deux rayons de soleil qui illuminent, l?-haut ? Elm, dans le canton de Glaris, la grande maison qu'elle s'est fait b?tir en 1995, lorsqu'elle mit un terme ? sa fabuleuse carri?re. ?Mon p?re habite avec nous, il a 80 ans.? Un papa dont elle s'occupe depuis bient?t 30 ans et le d?c?s de sa m?re, vaincue par un cancer en 1981. ?J'avais 16 ans, deux fr?res et une s?ur bien plus ?g?s que moi, c'est moi qui ai assum? les t?ches familiales et m?nag?res.?

Onze ans de carri?re au plus haut niveau, avec beaucoup de hauts (lire ci-dessous) mais aussi quelques bas, dont celui des JO d'Albertville en 1992, g?ch?s par une hernie discale, et ce retrait de la comp?tition, annonc? en avril 1995. ?J'ai arr?t? au bon moment, je venais de remporter ma troisi?me Coupe du monde, mes douleurs dorsales devenaient toujours plus aigu?s. Je n'ai jamais ?prouv? le moindre regret.?

Vreni, ?Gold Vreni?, notre Vreni nationale, a alors multipli? les conf?rences, assur? le service apr?s-vente pour ses sponsors, ?pendant trois ou quatre ans, et puis ?a s'est calm?, sourit-elle. ?J'?tais contente, j'avais ma maison, ma famille, ma tranquillit?.? A tel point qu'elle avoue n'?tre jamais remont?e dans un avion depuis bient?t 15 ans! ?Les vacances? Elles sont magnifiques, l'?t? venu, ici ? Elm. Mais nous nous sommes promis, Marcel et moi, d'emmener une fois les enfants ? la mer, pour qu'ils puissent b?tir des ch?teaux de sable.?

Manie-t-elle toujours les aiguilles, elle que certains surnomm?rent autrefois, avec une certaine tendresse, ?la tricoteuse d'Elm?? ?Non, mais j'aimerais bien!?, avoue-t-elle dans un grand ?clat de rire. ?Quand je vois des pelotes de laine dans la vitrine d'un magasin, ?a me fait envie. Mais vous savez ce que c'est, avec des enfants en bas ?ge, une maison ? tenir?? Plus une ?cole de ski et deux magasins de sport ? g?rer! ?Non non, les deux magasins de sport, ? Elm et ? Glaris, portent mon nom, c'est vrai, mais ils appartiennent ? mon fr?re Heiri?, intervient-elle. ?Moi, je ne fais que pr?ter mon pr?nom.?

L'?cole de ski et de snowboard, en revanche, est bien ? elle. ?Nous employons jusqu'? 25 professeurs en saison, nous comptons une bonne centaine d'enfants quotidiennement?, se r?jouit-elle. ?Moi-m?me, je suis active sur les pistes. A la pause de midi, pour amuser les gamins, je me d?guise en Bo-Bo?? Bo-Bo? ?Oui, le pingouin, Bo-Bo, vous ne connaissez pas?? Bref, on ne doit pas s'ennuyer du c?t? du Berglihorn. Ni, d'ailleurs, du c?t? de Sargans et du Walensee, o? elle donne ?galement des cours aux cracks en devenir de l'association r?gionale.

Dans quelques jours, ce sont les Jeux, Vancouver, le Canada. Un blanc et lointain pays o? la Glaronnaise f?ta ses deux premiers titres olympiques, en 1988 ? Calgary. ?J'avais 23 ans, j'?tais dans la forme de ma vie?, se souvient-elle. ?Nous logions ? Nakiska, dans un grand h?tel isol?, plant? au pied du Mount Allan. L'id?al! Le matin, j'allais faire mon jogging, seule, ? 5h30, dans la for?t. Je me rappelle que les gens de l?-bas me r?p?taient sans cesse: ?Fais attention aux ours!? Mais je n'en ai jamais vu un seul. Je me souviens aussi des grands horizons blancs, de la gentillesse des gens. Le Canada, c'est un peu semblable ? la Suisse, avec ses lacs et ses montagnes.? Le Canada, terre promise pour le ski suisse? ?Je l'esp?re! J'esp?re surtout que Dominique Gisin, que j'adore, et Fabienne Suter parviendront ? obtenir une m?daille. Cuche, D?fago et Janka aussi. Gr?ce au d?calage horaire, on pourra suivre toutes les courses, tranquillement, le soir ? la TV. Je me r?jouis.?

Faut-il le rappeler? Depuis 1994, les JO de Lillehammer et la victoire en slalom de Vreni Schneider, le ski alpin helv?tique attend d?sesp?r?ment un nouveau titre olympique. Mais qui donc succ?dera ? ?Gold Vreni?? /ALA

Vreni Schneider et son parcours de rêve

Date de naissance: le 26 novembre 1964 à Elm (GL).

Domicile Elm

Etat civil Mariée depuis le 7 août 1999 à Marcel Fässler. Deux enfants: Florian (6 ans) et Flavio (4 ans).

Profession Directrice d'une école de ski et de snowboard à Elm.

Sa première médaille Aux championnats du monde de Crans-Montana, en 1987, elle participe à la grande fête du ski suisse en remportant le slalom géant sur les pentes du Chetseron.

Le formidable doublé Or en géant, or en slalom! Vreni Schneider est l'une des reines des Jeux olympiques de Calgary en 1988. A Nakiska, sur les pentes du Mount Allan, elle met tout le monde d'accord.

Le record En 1989, elle gagne le classement général de la Coupe du monde, avec un total de 14 victoires: 1 combiné, 6 géants, 7 slaloms. Record absolu. Ni la Pröll, ni Stenmark, ni Tomba, ni Zurbriggen, ni Maier n'ont jamais fait mieux!

La panoplie complète Or en slalom, argent en combiné, bronze en géant. Pour ses troisièmes et derniers Jeux olympiques, à Lillehammer, en 1994 elle s'offre toute la gamme des médailles.

La der En 1995, elle s'adjuge sa troisième et dernière Coupe du monde, après celles remportées en 1989 et 1994. A quoi il faut ajouter cinq Coupes du monde de géant et six de slalom. Elle est la meilleure skieuse suisse de tous les temps. /ala