La plainte tombe à l?eau

10 avr. 2008, 12:00

Aucun membre de la commission de gestion du National ne sera poursuivi pénalement suite à l'affaire Blocher-Roschacher. En raison de leur immunité parlementaire, la procureur fédérale extraordinaire Sara Schödler a renoncé à donner suite à la plainte visant certains députés. Mais elle a ordonné l'ouverture d'une enquête contre des collaborateurs du Ministère public de la Confédération. Ces personnes ne bénéficient d'aucune immunité.

Déposée en janvier par un particulier contre des membres de la commission de gestion (CDG) et des collaborateurs du MPC, la plainte faisait état d'une possible violation du secret de fonction. Les faits se seraient produits dans le cadre de la publication, en septembre 2007, du rapport de la CDG sur le fonctionnement des autorités pénales suite au départ de l'ex-procureur de la Confédération, Valentin Roschacher.

Présidente à l'époque de la sous-commission, la PDC Lucrezia Meier-Schatz n'est pas surprise par cette décision «Je ne me faisais aucun souci: on a fait notre travail.» / ats