Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La ligne Lausanne-Genève a connu un jour noir

25 mai 2008, 12:00

Les usagers des CFF entre Lausanne et Genève ont vécu un vendredi matin fort pénible. Le trafic ferroviaire a en effet été totalement interrompu pendant deux heures. Plus de 10 000 voyageurs ont été incommodés par l'incident dû à l'arrachage de deux lignes de contact.

Hormis quelques retards résiduels, le trafic a été complètement rétabli vers 12h30 lorsque la circulation a repris sur la deuxième voie, a expliqué Jacques Zulauff, porte-parole des CFF. La première voie avait été rouverte à 10h30 déjà, permettant une amélioration de la situation. L'incident est survenu vers 7h30 lorsqu'un premier train direct Genève-Lausanne a arraché une ligne de contact à la hauteur de Morges-Saint-Jean. Vers 8h20, alors que le trafic s'effectuait sur une seule voie, un second train a emporté la deuxième ligne à quelques dizaines de mètres de là.

Plusieurs trains bloqués sur les voies ont dû être remorqués jusqu'à des gares. L'incident a eu des répercussions sur les autres destinations. Des trains ont été supprimés sur la ligne du pied du Jura, d'autres ont circulé avec 15 minutes de retard en direction de Berne. Le retard a atteint environ 30 minutes vers le Valais.

Des bus ont été mis en service pour dépanner les voyageurs et des bons ont été distribués pour permettre à certains de prendre le taxi et de rejoindre l'aéroport. «Heureusement, un tel incident est rarissime», a commenté Jacques Zulauff en rappelant que les CFF font circuler 6500 trains voyageurs par jour. Les usagers ont fait preuve d'«assez de philosophie», selon le porte-parole. Ils ont surtout critiqué le manque d'informations. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias