La jeune fille disparue de Bovernier a été retrouvée jeudi

Y. S., disparue de Bovernier, a été retrouvée ce jeudi dans la forêt à proximité de son domicile.

16 août 2012, 13:56
C'est le long de ce bisse, sur les hauts de la commune de Bovernier, que la jeune fille a été retrouvée saine et sauve ce matin peu après 8 h 30.

Le soulagement est énorme à Bovernier: Y.S., la jeune fille de 14 ans qui n’avait plus donné signe de vie depuis mardi après-midi, a été retrouvée saine et sauve jeudi matin peu après 8h30. C’est dans la forêt  à Bémont  s/Bovernier que l’ado a été repérée par un employé communal, proche de la famille. «Elle n’était pas couchée. Elle marchait le long d’un bisse, sans trop savoir où elle se trouvait», nous a indiqué le président de la commune Marcel Gay.

On se perd en conjectures sur ce qui s’est réellement  passé depuis mardi avec  l’adolescente qui a apparemment passé deux nuits à la belle étoile. Sitôt en sécurité, elle a été prise en charge jeudi matin  par les secours et acheminée par ambulance, en état d’hypothermie, à l’hôpital de Sion. Ses jours ne sont pas en danger.

Les opérations de recherche avaient débuté mardi soir déjà. Elles se sont poursuivies la nuit dernière à l’aide d’un hélicoptère équipé de sondes thermiques, mais sans résultat. Le secteur où la jeune fille a été retrouvée a été quadrillé la veille et durant toute la nuit, sans succès là également. Une battue était prête à partir ce matin encore. Une quarantaine de personnes de Bovernier et des environs ont participé aux recherches. «L’élan de solidarité a été incroyable pour retrouver l’ado disparue. Le patron d’une menuiserie de Vollèges a envoyé tout son personnel. J’ai aussi eu un contact avec les présidents des communes  de Vollèges, Sembrancher, Bagnes et Martigny pour savoir s’ils pouvaient nous prêter main-forte pour les recherches », détaille le président de la commune de Bovernier, heureux de l’issue heureuse des événements. Un avis de disparition avait été diffusé hier mercredi 14 août par la Police cantonale valaisanne. Cet  avis a été révoqué jeudi matin.

A Bovernier, une deuxième personne est aussi portée disparue. Joseph Sarrasin, âgé d’une quarantaine d’années, n’a en effet plus donné signe de vie depuis lundi après-midi, information confirmée par le président de la commune Marcel Gay. Des documents personnels ont été retrouvés dans un café de Martigny lundi en fin de matinée. L’homme, célibataire et informaticien de profession, aurait été aperçu lundi après-midi dans la zone industrielle de Martigny. Depuis, plus de nouvelles…