La grippe porcine touche désormais quatorze pays

Alors que le Mexique, principal foyer de la grippe porcine, entamait hier 1er mai ses cinq jours au ralenti afin de freiner l'épidémie, plusieurs Etats ont annoncé de nouveaux cas confirmés. La grippe A (H1N1) est désormais présentes dans 14 pays mais semble moins virulente qu'au Mexique.
02 mai 2009, 10:25

Une Danoise rentrée mercredi de New York a contracté la grippe porcine, ont annoncé les autorités sanitaires du Danemark, faisant état du premier cas confirmé dans le royaume scandinave. Hong Kong a également enregistré son premier cas confirmé de grippe A. Quatorze pays au total sont désormais touchés par la grippe porcine, dénommée officiellement par l'Organisation mondiale de la santé «grippe A (H1N1)», dont quatre sur le continent américain et six en Europe.

Au Mexique, le ministre de la Santé a annoncé que le nombre de patients contaminés s'élève à présent à 312, mais que ces malades «vont bien». Le bilan officiel des morts a grimpé jeudi à 15 dans ce pays et le nombre des décès «probablement» dus au nouveau virus reste de 84.

Selon le ministre mexicain de la Santé José Angel Cordova, les quatre prochains jours seront «déterminants pour fixer la tendance» de l'épidémie. Hier, des millions d'habitants sont restés cloîtrés chez eux, conformément à un appel solennel du président les invitant à «rester à la maison» jusqu'à mardi afin d'éviter la contagion. Le nombre de cas avérés a également augmenté aux Etats-Unis (141 dans 19 Etats), en Grande-Bretagne (10) et en Espagne (13). Le 3e pays le plus touché est le Canada, avec 35 cas.

La Suisse ne compte toujours qu'un cas confirmé, celui d'un jeune Argovien rentré du Mexique (lire ci-dessous). Dix-neuf cas suspects de grippe porcine restent ouverts, a annoncé l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). L'OMS a annoncé hier qu'elle avait maintenu son niveau d'alerte à 5 (sur 6), n'ayant confirmation officielle pour l'heure que de cas de transmissions dans une seule région, soit le continent américain, au Mexique et aux Etats-Unis.

L'agence de l'ONU ne tient pas encore compte des cas de transmission directe signalés dans une deuxième région, soit sur le continent européen, en Espagne, Allemagne et Grande-Bretagne. Dès que l'OMS aura reçu confirmation de ces cas de transmission, elle devrait déclarer que le monde est confronté à une pandémie. Le niveau 6 correspond à une pandémie. Le Dr Marie-Paule Kieny a précisé que le fait que des cas actuels de la grippe porcine sont relativement bénins ne veut rien dire. «Le virus peut commencer de manière inoffensive, puis devenir plus virulent», a-t-elle expliqué. «Nous n'avons pas encore pu étudier assez de cas», a-t-elle averti.

Le virus, qui touche essentiellement de «jeunes adultes en bonne santé», selon les autorités mondiales, se transmet par voie respiratoire, d'homme à homme. Les symptômes (fièvre, maux de tête, courbatures) sont similaires à ceux de la grippe saisonnière, qui tue chaque année dans le monde entre 250 000 et 500 000 personnes. /ats

Appel aux passagers des vols US 804 et US 710

Les personnes qui se trouvaient dans le même avion que le jeune Argovien atteint de la grippe porcine doivent prendre contact avec un médecin. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a décidé hier de lancer un appel à leur adresse via les médias.

Ces voyageurs sont priés de consulter même si les symptômes ont disparu entre-temps, a indiqué Patrick Mathys lors du point de presse quotidien de l'OFSP. Il s'agit des passagers qui ont emprunté le 25 avril les vols US 804 et US 710 reliant Cancun (Mexique) à Philadelphie (Etats-Unis), puis Philadelphie à Zurich.

Il existe un risque d'exposition pour ces personnes vu qu'un individu infecté était à bord. Les autorités ont jugé plus rapide de lancer un appel public plutôt que d'attendre d'être en possession de la liste des passagers. L'OFSP n'était donc pas en mesure de dire combien de personnes sont concernées. Le médecin cantonal argovien Martin Roth a précisé hier que le malade de 19 ans, hospitalisé à Baden (AG) après être rentré du Mexique, était en bonne santé et le risque de contagion minime. Le jeune homme pourra rentrer chez lui ces prochains jours lorsque tout risque pour autrui aura été écarté. Aucun de ses proches ne présente le moindre symptôme suspect de grippe A/H1N1. Au total, treize personnes dans son entourage et onze employés de l'hôpital de Baden restaient toutefois placés en quarantaine. Les gens qui sont entrés en contact avec l'adolescent infecté sont traités au Tamiflu et doivent rester à leur domicile. En raison de ce cas avéré, la Suisse figure maintenant, pour la première fois, sur la liste officielle de l'OMS.

Dans l'ensemble, la Suisse compte encore 19 cas suspects de grippe porcine. Sur les 35 cas au total signalés jusqu'à hier midi, 15 ont été testés négatifs, 19 restent ouverts et un a été déclaré positif, selon le décompte de l'OFSP. Grâce au test mis au point à Genève, les cas négatifs peuvent désormais être définitivement écartés.

D'un point de vue clinique, la Suisse s'attend à ce que la grippe porcine ait des effets similaires à ceux d'une grippe saisonnière mais avec quatre à cinq fois plus de malades. Le nombre de décès pourrait donc aussi être plus élevé en chiffres absolus. /ats