Réservé aux abonnés

La franchise à 350 francs est morte

Le revirement de l’UDC met en évidence les blocages qui freinent la réforme du système de santé.

23 mars 2019, 00:01
DATA_ART_12742080

Le ton est monté. On a rarement senti une telle tension dans les travées du Conseil national. La hausse de 300 à 350 francs de la franchise minimum de l’assurance maladie de base a été balayée, hier, par 101 voix contre 63 et 28 abstentions en raison du revirement de l’UDC. Le vote a été précédé par un échange d’invectives tout à fait inhabituel dans cet hémicycle.

L’attitude de l’UDC a été jugée tour à tour grotesque, incohérente ou électoraliste, tandis que le chef du groupe parlementaire UDC Thomas Aeschi s’en est pris violemment au PS qu’il a accusé d’être à l’origine de tous les ...