La formation est le credo du Zeta Cycling Club

La formation des jeunes est le pilier central de la politique du Zeta Cycling Club. Eclairage sur un team dynamique avant la Zeta Bike, première manche de la Juralp'Cup, ce week-end à Colombier.
01 mai 2009, 04:15

«Le leitmotiv de notre team a été et restera toujours la formation des jeunes.» On l'aura compris: La formation est tradition de longue date au Zeta Cycling Club. Le nouveau président du club colombin, Pascal Marchese et toute son équipe la perpétue avec sacrifice et passion. «Notre philosophie est d'offrir à ceux qui le désirent la possibilité de vivre pleinement leur sport. Nous nous efforçons dès lors de leur fournir le meilleur encadrement possible», convient-il.

Entre les divers camps et semaines d'entraînements, les nombreux cours dispensés par les écoles de vélo ou des cotisations à un moindre prix - 85 francs pour les adultes et 60 pour les enfants -, tout est fait pour que le jeune et le moins jeune puissent trouver un contexte propice à leur épanouissement et à leur plaisir.

Ce qui fait du club colombin l'un des meilleurs de Suisse romande en la matière. «Chaque samedi, ce sont plus de soixante jeunes qui suivent nos moniteurs Jeunesse et Sport et nos accompagnateurs pour deux heures de balade en forêt», se félicite Pascal Marchese. «Nous organisons aussi régulièrement des camps et tentont de suivre l'évolution de chaque coureur par le biais de programmes personnalisés.»

Nommé président en début d'année, Pascal Marchese entend aller encore plus loin dans cette voie. «Pendant la période hivernale, aucun programme spécifique n'était jusqu'à présent conçu pour les coureurs. On va y remédier l'année prochaine avec des blocs d'entraînements diversifiés, de recupération ou de diététique», explique-t-il.

Et même s'il compte dans ses rangs des cyclistes de la trempe de Thierry Salomon, ancien vice-champion du monde master, ou bien des jeunes prometteurs à l'image de Michaël Montandon ou d'Emilien Barben, le Zeta Cycling Club se distingue des autres avant tout par son caractère familial et populaire très prononcé. Au fond, le team «violet» est un club «sympa» pour reprendre les paroles du président.

Le club compte actuellement près de 300 membres, dont plus de 100 jeunes âgés de six à dix-huit ans, dans des disciplines aussi variées que le VTT, le cyclocross le vélo de route ou sur piste. «Nous sommes le seul club à posséder encore une filière «piste» dans le canton. Je crois que cela reflète bien notre philosophie», relève-t-il. /LME

Une épreuve de nuit

La Zeta Bike innove cette année en proposant une épreuve de nuit dans les rues de Colombier. «C'est au Roc Azur, à Saint-Raphaël, que l'idée m'est venue d'organiser une course à la lueur des flambeaux», se rappelle Pascal Marchese. «Je me suis donc inspiré de l'épreuve française et l'ai arrangé à la sauce helvétique.»

Programmée après les épreuves des enfants, le samedi soir, la «Zeta Bike Night Race» mettra aux prises trente équipes composées de deux coureurs. «Les buts sont bien évidemment d'animer le village de Colombier avec une manifestation originale et de proposer quelque chose de nouveau aux coureurs», lance-t-il.

Les deux épreuves reines (31 et 23km) se disputeront le lendemain, dans les hauteurs du village. Pour cette course, plusieurs cadors régionaux ont déjà annoncé leur participation. «Nicolas Lüthi, Xavier Dafflon, Yves Corminboeuf ou Joris Boillat, il y aura effectivement une belle brochette au départ de cette première manche de la Jur'Alp Cup. Avec le temps radieux qu'on annonce ce week-end, on espère pouvoir compter sur une participation, toute catégorie d'âge confondue, d'au moins 600 coureurs», conclut-il. /lme

Otz sur tous les fronts

Christophe Otz et son équipe sont une fois de plus sur tous les fronts. Aux commandes du BCN Tour et de la Raiffeisen Trans, qui commencera début juin, le Neuchâtelois et sa société Sport Plus est depuis deux ans à la tête de la Jur'Alp Cup, compétition suprarégionale en neuf épreuves.

«Cela restera encore une année d'apprentissage», admet le boss de la manifestation. «Au niveau organisationnel, nous avons réglé quelques détails comme l'envoi de bulletins d'inscriptions à domicile, en plus de l'inscription en ligne. Nous avions remarqué que le recours à la Toile ne suffisait pas puisque nous avions enregistré seulement 25 inscriptions au lieu d'une soixantaine aujourd'hui.»

Sport Plus a pour but de promouvoir le sport dans la région. Cette société s'occupe de différentes tâches logistiques ou administratives. «Selon les courses, nous mettons à disposition nos infrastructures comme le bureau de course ou la sono, traçons le parcours avec nos programmes informatiques, nous occupons de la communication et des questions sponsoring. Un gros travail nous attend ce week-end. Nous sommes déjà à pied d'œuvre», ajoute-t-il.

Un soutien bienvenu pour les organisateurs régionaux. «Je n'ai pas peur de le dire à haute voix: sans son aide, certaines courses ne pourraient à l'heure actuelle plus être mises sur pied faute de moyens structurels, humains et financiers suffisants», avoue, en toute humilité, Pascal Marchese. /lme

Programme de la Jur'Alp Cup: Zeta Bike (Colombier): Samedi et dimanche 2 et 3 mai. La Glânoise (Fribourg): Samedi 23 mai. La Merida Bike (Valais): Samedi 30 mai. Raiffeisen Trans, La Chaux-de-Fonds: Mercredi 10 juin. Le Raid Evolenard (Valais): Dimanche 21 juin. Coupe du Chasseron (Vaud): Dimanche 28 juin. Valterbimania (Jura): Samedi 04 juillet. Barillette (Vaud): Dimanche 30 août. La Forestière (France): Samedi et dimanche 26 et 27 septembre.