Réservé aux abonnés

La face sombre du «trésor Gurlitt» dévoilée

Le Kunstmuseum présente le deuxième volet de la collection Gurlitt sur laquelle planent des soupçons de spoliation par les nazis.

21 avr. 2018, 00:01
A person looks at the painting "Paar in Landschaft, 1921" by German painter Conrad Felixmueller, during a press conference one day prior the opening of the exhibition "Gurlitt: Status Report Nazi Art Theft and Its Consequences", in the Kunstmuseum in Bern, Switzerland, on Wednesday, April 18, 2018. The exhibition will run from April 19 till July 15. (KEYSTONE/Anthony Anex) SWITZERLAND GURLITT EXHIBITION

Le mystère continue de régner autour du «trésor Gurlitt». Malgré six ans de recherches, la provenance de beaucoup de ses œuvres n’a pas encore pu être élucidée. Difficile, voire impossible, pour l’instant, de dire si elles ont été spoliées ou non. Le Kunstmuseum de Berne a néanmoins décidé de leur consacrer sa deuxième exposition sur l’état des lieux de la collection Gurlitt. Intitulée «La spoliation nazie et ses conséquences», elle expose tant des œuvres aux origines encore floues que d’autres déjà restituées. Elle a été inaugurée mercredi, un mois après la clôture du premier chapitre.

De plus...