Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La Confédération propose ses bons offices

07 mai 2012, 00:01
data_art_6001030

La Suisse a proposé sa médiation dans le différend qui oppose l'Ukraine à Bruxelles, dont aucun commissaire ne compte se rendre à l'Euro 2012 de football en raison des conditions de détention de Ioulia Timochenko. Berne est en contact depuis plusieurs mois avec Kiev, a indiqué le conseiller fédéral Didier Burkhalter.

"Si les parties - l'Union européenne, l'Allemagne et l'Ukraine - le veulent, nous sommes prêts à apporter notre médiation et notre aide d'une autre façon" , a déclaré le chef de la diplomatie dans un entretien accordé à la "NZZ am Sonntag" et à "Sonntag". La Suisse dispose des compétences et des spécialistes nécessaires.

Didier Burkhalter espère qu'une "solution conforme aux droits de l'homme" puisse être trouvée. Il est possible que la politicienne de 51 ans, qui souffre de problèmes à la colonne vertébrale, puisse être soignée en Suisse, comme l'avaient demandé la semaine dernière des parlementaires suisses.

"L'important...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias