Réservé aux abonnés

La chasse aux germes à intensifier

Hôpitaux et homes pourraient réduire de moitié les infections contractées dans leurs murs.

05 mai 2018, 00:01
DATA_ART_12126953

Trop de personnes sont encore victimes de complications ou décèdent après avoir contracté une infection à l’hôpital ou en établissement médico-social (EMS) en Suisse. Près de 6% des malades sont concernés, selon une enquête officielle menée en 2017. Or entre 35 et 55% de ces infections, dites nosocomiales, pourraient être évitées.

Tel est le bilan tiré par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), deux ans après le lancement de la stratégie nationale «Noso» de surveillance, de prévention et de lutte contre les infections associées aux soins (IAS). «Il est impossible d’éviter toutes les infe...