Réservé aux abonnés

La BNS veut éviter une spirale inflationniste

Pour la première fois depuis 2015, la Banque nationale suisse est sortie des taux d’intérêt négatifs, ce jeudi 22 septembre. Sa deuxième hausse de taux de l’année et celles qui pourraient suivre ont pour objectif d’éviter un emballement prix-salaires.

22 sept. 2022, 15:48
L'utilité des taux d’intérêt négatifs aura "été clairement supérieure à ses effets indésirables", selon le président de la BNS, Thomas Jordan, lors d'une conférence de presse, jeudi 22 septembre.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois