L'UDC veut la tête d'Eveline Widmer-Schlumpf

31 mars 2008, 12:00

Eveline Widmer-Schlumpf ne peut pas être exclue directement de l'UDC suisse, conclut une expertise commandée par le parti. Son président demande en conséquence à la section grisonne d'écarter la conseillère fédérale.

Dans une interview publiée samedi par la «Berner Zeitung», Toni Brunner affirme s'être approché d'Eveline Widmer-Schumpf et lui avoir suggéré d'abandonner sa charge de conseillère fédérale ainsi que de se retirer du parti. La principale intéressée voit les choses tout autrement: «Je ne démissionnerai pas du Conseil fédéral, et je ne quitterai pas non plus le parti», a répété Eveline Widmer-Schlumpf dans la «Neue Luzerner Zeitung». Si la conseillère fédérale ne donne pas suite, «la section grisonne serait alors dans l'obligation d'exclure Eveline Widmer-Schlumpf», précise Toni Brunner dans la «Berner Zeitung». Le président de l'UDC suisse va plus loin et évoque même la possibilité d'éjecter la section grisonne dans son ensemble si cette dernière devait affirmer son soutien à la conseillère fédérale.

Le vice-président de l'UDC grisonne Ueli Bleiker estime peu probable une exclusion de la conseillère fédérale par sa section. Le sujet sera abordé pour la première fois ce lundi 31 mars par la direction du parti cantonal. Selon les statuts, sa décision devrait de toute manière être soumise ensuite à l'assemblée des délégués, qui ne devrait guère approuver une éventuelle exclusion. Les menaces proférées par Toni Brunner à l'encontre de l'UDC grisonne sont «tirées par les cheveux», estime par ailleurs Ueli Bleiker. «Nous ne savons toujours pas ce qu'on nous reproche», a-t-il ajouté.

L'expertise juridique commandée par la direction nationale du parti arrive à la conclusion que l'UDC suisse ne connaît pas le statut de membre individuel. C'est pourquoi une procédure d'exclusion ne peut être lancée contre une personne. Les sections cantonales sont par contre susceptibles d'être éjectées.

Enfin, et à l'inverse de sa collègue grisonne, le conseiller fédéral UDC bernois Samuel Schmid semble être sorti de la ligne de mire. Il n'a pas pris une part active dans l'éviction de Christoph Blocher, selon Toni Brunner. La présidente de l'UDC grisonne Barbara Janom Steiner succédera à la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf au sein du gouvernement cantonal. La nouvelle élue était la seule candidate lors de l'élection complémentaire d'hier.

Plus d'un quart des votants (5751) ont toutefois glissé un bulletin blanc dans l'urne. Eveline Janom Steiner a recueilli 12 947 voix contre 1634 éparses. Elle devait en obtenir 7291 pour atteindre la majorité absolue. La participation ne s'est montée qu'à 15,72%.

Seul le PS n'avait pas soutenu la candidate unique. Il avait recommandé le vote blanc. Selon les socialistes, le positionnement de l'UDC est peu clair dans le canton. / ats