L'UDC veut davantage de concurrence

Pour regagner le terrain perdu au niveau de la formation en Suisse, il faut encourager la performance à tous les niveaux. Les universités doivent contribuer davantage à la création de plus-values et au succès économique du pays. C'est ce que prône l'UDC dans un document présenté hier à Berne et intitulé «Pour une formation axée sur les performances et une recherche orientée vers l'utilité pratique».

15 janv. 2006, 12:00

«Cela fait des années que le système de formation suisse souffre d'un problème de fond: il n'est pas suffisamment axé sur la performance», a relevé le conseiller national et président de l'UDC Ueli Maurer. Selon lui, «la politique du nivellement hostile à toute performance prônée par la gauche révèle ses effets négatifs non seulement au niveau primaire et de la formation professionnelle, mais aussi dans les universités». «Il est grand temps de corriger cette politique afin que la Suisse retrouve une position optimale dans la concurrence internationale», a-t-il estimé. / ap