L'UDC prédit une vague de naturalisés

16 avr. 2008, 12:00

L'UDC a lancé sa campagne sur son thème phare, l'initiative sur les naturalisations par les urnes, en recourant à ses vieilles recettes. Le parti a recyclé l'affiche qui avait permis de faire capoter en 2004 les projets visant à octroyer plus facilement la nationalité helvétique.

Pour convaincre le peuple, l'UDC met en scène des mains, dont certaines à la peau brune ou noire, qui se ruent sur des passeports rouges à croix blanche. «Cette affiche a su toucher la population», a déclaré le président du parti Toni Brunner, faisant référence aux votations d'il y a trois ans et demi.

Une fois de plus, l'UDC va brandir la menace de naturalisations massives pour défendre son projet, soumis au peuple le 1er juin. Entre 1991 et 2007, les cas d'octroi de la nationalité suisse ont presque octuplé, a fait remarquer l'UDC. Dans sa ligne de mire: les «criminels» et «les profiteurs des assurances sociales» mais aussi les naturalisés provenant des Balkans et de Turquie, dont «une partie importante sont des musulmans».

L'initiative populaire «pour des naturalisations démocratiques» vise à contrecarrer des arrêts du Tribunal fédéral (TF) datant de juillet 2003. Mon- Repos avait jugé que les votations organisées sur des naturalisations ont un caractère inconstitutionnel, voire discriminatoire. L'UDC veut permettre aux citoyens de fixer eux-mêmes la procédure prévue pour la naturalisation dans leur commune (votation populaire ou décision du législatif communal par exemple). Elle exclut tout recours en cas de refus de la nationalité suisse. / ats