L'Europe durcit le ton face à la Suisse, ambassadeur suisse à l'UE convoqué

L'Union européenne va durcir le ton envers la Suisse en ce qui concerne la libre circulation. L'ambassadeur Roberto Balzaretti est convoqué jeudi prochain par une commission de l'UE.

30 avr. 2015, 12:35
Roberto Balzaretti aura la lourde tâche d'expliquer aux députés européens la position suisse en matière de libre circulation.

Après la Commission européenne, c'est au tour des députés d'adopter une ligne dure dans le cadre des négociations entre la Suisse et l'UE sur la libre circulation. Une commission du Parlement européen a convoqué jeudi prochain l'ambassadeur suisse auprès de l'UE.

Selon un projet de résolution dont "Le Temps" s'est fait l'écho jeudi et dont l'ats a obtenu une copie, les députés européens appellent la Commission à refuser de négocier sur la libre circulation des personnes.

Les parlementaires apprécient par contre l'ouverture de négociations visant à renouveler le cadre institutionnel des relations bilatérales. Celles-ci "constituent un prérequis pour le développement" de la voie bilatérale.

Le document précise que, sans un nouvel accord accord-cadre, la Suisse ne pourra avoir accès au marché intérieur de l'Union européenne (UE), au sein duquel figure le marché de l'électricité.

Avant que la résolution ne soit présentée au Parlement européen, le texte doit être discuté par la commission parlementaire du Comité du marché intérieur et de la protection des consommateurs. C'est devant ses membres que l'ambassadeur suisse auprès de l'UE Roberto Balzaretti devra expliquer la position de la Suisse.