L'ATE présente sa manière de délester Morges des nuisances de l'autoroute

Le grand contournement autoroutier est accepté par l'ATE, à condition qu'il s'accompagne de déclassements en boulevards urbains des tronçons Lausanne-Sud-Morges.

13 août 2012, 12:39
L'Association Transports et Environnement (ATE) a présenté ses solutions pour le délestage de Morges (VD). Elle accepte le grand contournement autoroutier à condition qu'il s'accompagne de déclassements en boulevards urbains des tronçons Lausanne-Sud-Morges et Ecublens-Villars-Ste-Croix.

L'Association Transports et Environnement (ATE) a présenté ses solutions pour le délestage de Morges (VD). Elle accepte le grand contournement autoroutier à condition qu'il s'accompagne de déclassements en boulevards urbains des tronçons Lausanne-Sud-Morges et Ecublens-Villars-Ste-Croix.

"C'est une vision d'agglomération à très long terme", a expliqué lundi à Lausanne Valérie Schwaar, secrétaire générale de l'ATE Vaud. Reconnaissant que "l'autoroute fait partie des modes de transport", elle souligne toutefois qu'il ne faut pas étendre le réseau pour augmenter le trafic global.

L'objectif doit clairement viser la limitation des nuisances pour les habitants de la région. Pour supprimer "la balafre de Morges", l'ATE se dit favorable au petit contournement de Morges si la construction est pour l'essentiel souterraine et n'augmente pas le nombre de pistes (2x2).

L'ATE privilégie cependant une vision plus large et plus ambitieuse. A ses yeux, le grand contournement permettrait de "sortir l'autoroute" de l'agglomération Lausanne-Morges. Cette variante implique néanmoins que l'on dissolve trois tronçons dans le tissu urbain (traversée de Morges, Ecublens-Villars-Ste-Croix, Ecublens-Maladière).