Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L'assassin restera enfermé

L'assassin de la fillette tuée en 1989 à Cerlier demeurera derrière les barreaux. Face au danger de récidive, la justice bernoise a tranché hier pour un internement à durée indéterminée L'assassin d'une fillette restera derrière les barreaux une fois qu'il aura achevé de purger sa peine de seize ans de réclusion. La justice bernoise a prononcé hier l'internement à durée indéterminée de cet homme de 38 ans en raison des risques de récidive.

02 nov. 2006, 12:00

Le Tribunal d'arrondissement d'Aarberg a estimé que la thérapie suivie durant plusieurs années par le détenu n'avait pas porté ses fruits et qu'il fallait prolonger sa détention afin de protéger la société d'un danger potentiel. L'accusé aurait dû quitter le pénitencier en avril 2007.

Risque réel

La présidente du tribunal Elisabeth Ochsner a souligné dans son jugement que le détenu s'était procuré dans sa cellule des images d'enfants nus. Elle a insisté sur les antécédents judiciaires de cet homme qui avait déjà commis dans sa jeunesse des abus sexuels sur des fillettes.

La justice a recommandé qu'il puisse reprendre son traitement thérapeutique arrêté pourtant il y a quatre ans par les autorités bernoises. Mais cette thérapie ne pourra pas écarter, même à moyen terme, un risque de récidive.

L'expertise psychiatrique produite devant le tribunal a révélé que l'accusé souffrait d'un trouble de la personnalité, ainsi que d'un penchant pédophile. Elle décrivait toutefois cet homme comme n'étant pas incurable.

Le risque que le meurtrier puisse user de violence à l'égard d'enfants était qualifié de «léger à moyen». Le procureur avait requis au nom de la protection de la société un internement à durée indéterminée.

La défense avait plaidé en faveur de la libération de cet apprenti fromager qui aura fini de purger sa peine en avril prochain. La section d'application des peines du canton de Berne a requis l'internement de cet homme condamné en 1991 à Bienne à seize ans de réclusion. Sa victime, une fillette âgée de 10 ans, avait disparu en 1989 lors de la fête des vendanges à Cerlier (Erlach/BE). Son corps découvert trois semaines plus tard portait des traces de violence.

L'agresseur avait commis son crime durant un congé d'un établissement pénitentiaire où il purgeait une peine de trois ans de prison pour incendie intentionnel. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias