Réservé aux abonnés

L'accord avec la France très compromis

La commission de l'économie et des redevances ne veut pas du nouvel accord avec la France sur l'imposition des successions. Un revers pour Eveline Widmer-Schlumpf.

15 août 2012, 00:01
data_art_6297052.jpg

La renégociation de l'accord franco-suisse concernant l'imposition des successions a du plomb dans l'aile. En dépit des explications d'Eveline Widmer-Schlumpf, ce projet a suscité une levée de boucliers, hier, au sein de la commission de l'économie et des redevances du Conseil national.

"Pour la majorité, il vaut mieux pas d'accord du tout qu'un mauvais accord qui est à l'avantage exclusif de la France" , explique le président de la commission Christophe Darbellay. Les membres de la commission ne comprennent pas ce qui a pu amener la Conférence des directeurs cantonaux des finances à soutenir...