Ivan Pictet quitte le Fonds de pension de l'ONU

Le Genevois Ivan Pictet quitte le Fonds de pension de l'ONU. L'ex-banquier a notamment invoqué une surcharge de travail.

11 avr. 2015, 10:25
Ivan Pictet, Senior Managing Partner, Pictet & Cie Private Bankers takes part at a discussion at the Open Forum during the Annual Meeting of the World Economic Forum, WEF, in Davos, Switzerland, Thursday, January 29, 2009. The overarching theme of the World Economic Forum, WEF, annual meeting which will take place from 28 January to 1st February, is 'Shaping the Post-Crisis World'. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)

Invoquant notamment une surcharge de travail, l'ex-banquier genevois Ivan Pictet a décidé de quitter le Fonds de pension des personnels de l'ONU basé à New York. Il assurait depuis plus d'une année la présidence du comité d'investissement de cette institution.

Le Fonds de pension de l'ONU gère 54 milliards de dollars (52,8 milliards de francs) pour le compte de 190'000 employés des Nations unis actifs ou retraités.

Selon M. Pictet, ce départ était "prévu". Il en a informé le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon voici plus d'un mois. Agé de 70 ans, l'ancien banquier estime qu'il a "fallu faire des choix", lui qui préside aussi la Fondation pour Genève, laquelle a confirmé sa démission sur son site Internet en reprenant une information divulguée samedi par "Le Temps" et la "Tribune de Genève".

Dans les colonnes de ce dernier, Ivan Pictet affirme aussi qu'il entend se consacrer ces prochains mois à l'opération "Genève à la rencontre de la Suisse" initiée par lui-même dans le cadre des commémorations du bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération. Cette opération doit démarrer le 18 avril prochain.