Intempéries: la tempête Alex fait des dégâts et provoque la fermeture de l’autoroute du Gothard

La tempête Alex a fortement touché le Tessin et la Suisse centrale. Les fortes pluies ont fait déborder des cours d’eau. L’autoroute du Gothard a été partiellement fermée.
03 oct. 2020, 09:52
/ Màj. le 03 oct. 2020 à 17:34
L'autoroute du Gothard a été en partie submergée par les eaux.

La tempête Alex a surtout touché le Tessin et la Suisse centrale dans la nuit de vendredi jusqu’à samedi matin. Les pluies diluviennes ont fait déborder les rivières, tandis que le foehn a battu çà et là des records dans les vallées alpines.

Au Tessin, les intempéries ont causé de nombreux dégâts. Les pompiers ont dû intervenir à une quarantaine de reprises notamment dans la région de Locarno où de nombreuses coupures d’électricité ont été signalées, a indiqué la police cantonale. Le sud des Alpes a été littéralement noyé sous la pluie.

 

A Camedo, dans les Centovalli, il est tombé 421 millimètres en 24 heures. C’est la deuxième plus haute valeur jamais enregistrée en Suisse après celle du 26 août 1935 (455 millimètres), selon SRF Meteo. La vallée d’Orsenone a reçu 375 millimètres durant le même laps de temps.

Les eaux du Ticino ont débordé. Le débit de la rivière Maggia a atteint 2337 mètres cubes par seconde, un chiffre record. Plusieurs routes secondaires ont aussi été coupées par des chutes d’arbres dans les régions de Lugano, Bellinzone et Locarno.

Outre les eaux en furie, le vent a balayé la région. Près de 145 km/h ont été mesurés à Cimetta au-dessus de Locarno. En Léventine, à la pointe Matro (2171 mètres), des bourrasques ont même atteint 181,1 km/h , la seconde valeur la plus élevée jamais enregistrée durant une tempête de sirocco, a indiqué MétéoSuisse.

Autoroute A2 fermée

Au nord des Alpes, les fortes précipitations ont surtout mobilisé les polices de Suisse centrale. A Seedorf (UR), l’alarme de crue de la Reuss s’est déclenchée à minuit. Les pompiers se sont activés à protéger les bâtiments contre les inondations, à réparer les dégâts provoqués par la montée des eaux et à mettre en place des barrières.

La police a fermé tôt samedi matin l’autoroute A2 entre Beckenried (NW) et Erstfeld (UR) dans les deux sens, afin d’y détourner les eaux de la Reuss. Le tronçon entre Seedorf et Attinghausen dans le canton d’Uri est sous l’eau. L’A2 fait partie d’un plan de protection contre les crues de la Reuss.

 

La station-service sur l’autoroute du Gothard ainsi que le centre du trafic poids lourds d’Erstfeld ont dû être évacués, a précisé la police uranaise. Les 120 camionneurs ont été réveillés et priés de poursuivre leur route, ceci en accord avec la police tessinoise. La fermeture de l’A2 a reporté le trafic sur les routes cantonales, entraînant son lot de perturbations.

Dans le canton de Glaris, treize personnes ont dû être évacuées dans la petite localité de Diesbach. Le ruisseau charriant des sédiments menaçait de sortir de son lit et d’atteindre des zones habitées. Les CFF ont supprimé temporairement les trains entre Schwanden et Linthal, tandis que la route cantonale entre Diesbach et Betschwanden a été fermée.

Dans les vallées alpines du nord des Alpes, un foehn puissant a soufflé. Dans le canton de Glaris, à Elm, des rafales ont atteint 159 km/h. Sur le Gütsch, au-dessus d’Andermatt (UR), il a soufflé jusqu’à 169 km/h, selon SRF Meteo.

Sous contrôle en Valais

Dans le Valais voisin, c'est surtout la partie du haut du canton qui a été touchée. Plusieurs routes secondaires de montagne ont dû être fermées en raison d'éboulements. La station de mesure de Binn, dans la vallée du même nom, a enregistré 265 millimètres de pluie en 24 heures, soit un record depuis le début des enregistrements en 1864, a précisé le porte-parole de la police valaisanne Stève Léger.

La situation est cependant sous contrôle, les états-majors de crise ayant pu se préparer à l'avance. L'alerte a été levée à 16h30.

 

Les cols du Simplon qui relie l'Italie et celui du Nufenen, entre le Valais et le Tessin, ont été fermés préventivement. La police valaisanne appelle cependant à la prudence: dans les vallées latérales, des chutes de pierres, des glissements de terrain et coulées de boue restent possibles.

Plus bas, le Rhône fait l'objet d'une surveillance constante, a indiqué de son côté la police vaudoise. Suite aux fortes précipitations, le débit du fleuve a considérablement augmenté. La population est invitée à éviter les berges. Les entreprises situées dans la zone Lavey-Aigle-Villeneuve n'ont cependant aucune mesure particulière à prendre.

Les milliers de m3 de matériaux charriés par le Rhône feront l'objet d'une opération d'évacuation, mais des troncs entiers pourraient flotter ces prochains jours dans le Léman, a ajouté Stève Léger, de la police valaisanne.

Trafic ferroviaire touché

En raison des fortes précipitations, le trafic ferroviaire a été interrompu samedi matin entre Meiringen et Interlaken Est (BE). Même chose sur la ligne entre Münster (VS) et Andermatt (UR). Le trafic entre Brigue (VS) et Domodossola (I) a également été interrompu temporairement. Il a repris à la mi-journée.

Pour l’heure, il n’y a aucun blessé annoncé par les polices cantonales. La situation tendait samedi après-midi à se normaliser, selon MétéoSuisse. Les crues constatées en Suisse centrale se sont stabilisées.

 

Les fortes précipitations observées au sud des Alpes sont assez rares, relève Météosuisse sur son blog. «Une première estimation montre que la période de retour pour un tel événement est de 10 à 30 ans, voire très localement 50 ans».