Impôts: le Conseil national rejette l’initiative pour taxer 1% des plus riches

L’initiative 99%, qui vise à taxer les 1% des Suisses les plus riches, a été rejetée par le National jeudi. Les députés de droite se sont notamment mobilisés pour critiquer ce texte, en le qualifiant notamment d’«extrême» et de «confiscatoire».
24 sept. 2020, 17:46
/ Màj. le 24 sept. 2020 à 18:52
La Jeunesse socialiste et sa présidente d'alors Tamara Funiciello avaient déposé le 2 avril 2019 l'initiative. (archives)

Le Conseil national ne veut pas taxer les 1% des Suisses les plus riches. Il a rejeté jeudi par 123 voix contre 62 l’initiative «99%» des Jeunes socialistes. La gauche n’est pas parvenue à infléchir la majorité bourgeoise.

L’initiative «alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital» veut imposer à 150% les parts du revenu du capital (dividendes, intérêts, etc.) supérieures à un certain montant. Le texte n’articule pas de chiffre, mais les initiants proposent 100’000 francs. Les petits épargnants ne seraient ainsi pas touchés.

A lire aussi : Impôts: les cantons rejettent l’initiative «99%» qui vise à taxer 1% des Suisses les plus riches

La Chambre du peuple a également rejeté par 123 voix contre 62 le contre-projet proposé par la gauche. Ce texte propose d’imposer à 100% les revenus du capital. Il s’agirait d’«une stricte égalité de traitement entre revenu du travail et du capital», a fait valoir Samuel Bendahan (PS/VD).

Près de cinq à dix milliards de francs pourraient être redistribués en mettant à contribution les 1% des Suisses les plus riches, selon la Jeunesse socialiste. Cette somme pourrait servir à réduire l’imposition des personnes disposant de petits ou moyens salaires ou à financer des prestations sociales comme des crèches, des subsides à l’assurance-maladie ou la formation.