Réservé aux abonnés

Immense choc au lendemain du massacre de Garissa

Les survivants commencent à décrire l'attaque menée par les shebab.

04 avr. 2015, 00:01
data_art_8999670.jpg

Le bilan officiel de l'attaque jeudi de l'Université kényane de Garissa a été porté à 148 tués, des étudiants et six membres des forces de l'ordre, selon le ministre kényan de l'Intérieur. Il a annoncé la fin des opérations.

Affiliés à Al-Qaïda

Selon Joseph Nkaissery, qui s'exprimait devant la presse à Nairobi à son retour de Garissa, 142 étudiants ont été tués jeudi au cours des presque 16 heures d'attaque et de siège, ainsi que trois policiers et trois militaires.

"Nous avons mis fin aux opérations après avoir ratissé la totalité de l'université" , a déclaré M. Nkaissery, "tous les corps on...