Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Guy Parmelin calme le jeu

08 mai 2017, 01:44

Interrogé hier à Glaris sur l’affaire d’espionnage présumé du fisc allemand par un agent suisse, le conseiller fédéral Guy Parmelin a hérité d’une affaire relevant de son prédécesseur, Ueli Maurer. Il nous a déclaré: «Ça fait partie de la politique. Un jour, quelqu’un héritera d’un dossier que j’ai traité. Il y a parfois des choses agréables, d’autres le sont moins. Mais dans le cas de cette affaire, beaucoup d’affirmations fausses ont été faites (réd: le conseiller fédéral se refuse à donner des exemples). L’important, pour moi, est que la situation se normalise avec notre voisin et qu’on n’ait pas de dommages collatéraux, nos relations étant excellentes.»

L’affaire a filtré par des tiers placés sous enquête et ayant eu accès aux dossiers. C’est ce qui aurait mis la puce à l’oreille de l’Allemagne.

Une procédure a été ouverte en Suisse, en janvier 2015, contre le Suisse de 54 ans pour soupçon...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias